Actualités

Le CFER devient le Centre de tri et de récupération Matapédia-Mitis 0

Par Sonia Lévesque

Toutes vos nouvelles locales

Ne répondant plus aux exigences pédagogiques du réseau des CFER, le Centre de formation en entreprise et récupération (CFER) Matapédia-Mitis change son nom pour le Centre de tri et de récupération Matapédia-Mitis.

Le CFER a accueilli sa dernière cohorte d'élèves en 2010. Depuis septembre, les élèves qui fréquentaient ce plateau de travail ont été transférés au Centre de formation professionnelle Mont-Joli - Mitis.

Le directeur général du centre de tri, Daniel Parenteau, explique: « comme nous ne dispensons plus de formation, et nous n'avons plus la responsabilité d'encadrer les élèves, nous ne répondons plus aux exigences du réseau des CFER, on ne peut plus utiliser le nom ».

Le changement de nom entériné par l'assemblée générale, mardi soir, a aussi entraîné des modifications dans le nombre de représentants au conseil d'administration qui passe de 9 à 7, en raison du retrait entre autres du représentant de la Commission scolaire des Phares.

Bilan financier

Par ailleurs, le centre de tri a terminé l'année 2010 avec un surplus de quelque 160 000 $ comparativement à un déficit de 142 000 $ l'année précédente. Trois principaux facteurs expliquent ce changement de cap, mentionne le président réélu, Jean-Yves Roy, la hausse de prix des matières recyclables, en moyenne de 72 % pour toutes matières confondues (carton, papier journal et papier mixte), et l'augmentation de la productivité qui a conduit à la réduction d'un quart de travail.

Le total des matières recyclables traitées en 2010 s'élève à 8794 tonnes métriques, une hausse de 4,25 % par rapport à 2009. Ce faisant, la quantité de matières expédiées à l'enfouissement a diminué de 8 %. « Enfouir nos déchets coûte environ 82 $ la tonne alors que les traiter pour la récupération revient à 47 $ la tonne. Il y a une économie importante » souligne Jean-Yves Roy.

Le défi à court terme : maintenir le rendement par l'amélioration entre autres de la chaîne de tri. Le centre de tri projette aussi se lancer dans le recyclage pour développer de nouveaux produits et ainsi générer de nouveaux revenus. « Le but est de réduire les quotes-parts municipales » souligne M. Roy.

Années difficiles

Les années 2008 et 2009 ont été des années difficiles pour les centres de tri. Celui de Matapédia-Mitis a pu bénéficier d'une contribution supplémentaire de 208 000 $ des municipalités de son territoire pour éponger le manque à gagner.

En mai, les dirigeants du centre de tri rencontreront les représentants municipaux des deux MRC pour dresser le portrait de la situation. «2008 et 2009 ont été des années difficiles mais 2010 récompense les efforts consacrés par ces deux MRC » conclut Daniel Parenteau.

Entourent le président Jean-Yves Roy au conseil d'administration Réginald Morissette, vice-président, Chantal Lavoie, secrétaire, Gilles Lavoie, trésorier, Jean-Guy Chouinard et Hugues Fortin, administrateurs. Reste à désigner le représentant des employés.