Actualités

Aux prises avec des problèmes de permis de terrasse

La microbrasserie Au Corsaire quitte Lévis 0

Par Catherine Bouchard

Aux prises avec des problèmes de terrasse, les propriétaires du Corsaire ont déjà les yeux sur des locaux à Québec.

Aux prises avec des problèmes de terrasse, les propriétaires du Corsaire ont déjà les yeux sur des locaux à Québec.

Toutes vos nouvelles locales

LÉVIS - 

«On lève les pattes, la décision est unanime.» Malgré une grande popularité, une clientèle fidèle, la célébration récente de son quatrième anniversaire et l’obtention récente du prix de l’entreprise performante de l’année au gala Les Pléiades, la microbrasserie Le Corsaire confirme qu’elle quittera Lévis.

Détrompez-vous, Martin Vaillancourt, copropriétaire de la microbrasserie le Corsaire, ne boude pas le côté sud de la rive. C’est bien malgré lui que la décision a été prise, hier, avec son associée, Julie Gagnon. Placés devant le fait accompli que le bar ne pourra pas conserver sa terrasse, les proprietaires refusent de se résigner à cette obligation.

«On a reçu un appel de la Ville, hier, explique M. Vaillancourt. On doit démanteler la terrasse sur-le-champ». C’est Philippe Meurant, directeur du développement économique de la Ville de Lévis qui s’est chargé d’annoncer la mauvaise nouvelle.

M. Vaillancourt poursuit. «Il nous a dit que la Ville n’avait pas vraiment le choix. “On a le couteau sur la gorge”», aurait mentionné M. Meurant, selon le copropriétaire. Cette pression viendrait des propriétaires de condos avoisinant le commerce.

M. Vaillancourt souligne éprouver des difficultés pour son permis de terrasse depuis l’ouverture de la microbrasserie. Il n’y voit que de mauvaises intentions de la part des principaux acteurs qui ont mené à l’ultime décision.

«On est tanné. La Ville dit avoir travaillé fort fort fort pour nous», lance avec ironie M. Vaillancourt, qui espère toutefois un coup de théâtre. «Ce n'est pas encore passé à l’exécutif. J’espère encore un changement, mais après quatre ans… laisse-t-il tomber. On va probablement annoncer qu’on lève le “fly” de Lévis.»

Récemment, les propriétaires de la microbrasserie s’étaient fait annoncer, par le propriétaire du local où se trouve le commerce, qu’il ne signerait pas à nouveau leur bail. Selon M. Vaillancourt, la Ville voulait les appuyer pour éviter la perte de l’unique microbrasserie à Lévis, étant donné qu’il était difficile, selon M. Vaillancourt, de se relocaliser à Lévis même à cause des besoins de son matériel de production.

Ce sera la perte de la terrasse qui aura eu raison de l’entreprise lévisienne, qui a déjà les yeux sur des locaux à Québec. La partie production serait séparée du local où serait accueillie la clientèle.

L’été dernier, la prospère entreprise annonçait une avance de deux ans sur son plan d’affaires. Elle avait dû s'équiper de trois nouveaux chaudrons de la Californie, un investissement de 100 000 $, afin de tripler sa production de bière. La bière du Corsaire est distribuée dans toute la Chaudière-Appalaches et à Montréal. L'entreprise fabrique de la bière à l’effigie de deux groupes rock, soit la Laury’s Lager pour Dance Laury Dance et la Gringo Cerveza, pour Les Respectables.

 

 

Commentaires des lecteurs »

En ajoutant un commentaire sur le site, vous acceptez nos termes et conditions et nos nétiquettes.