Actualités Communautaire

Alzheimer Côte-Nord organise la Marche de la mémoire 0

Par Jean Saint-Pierre
Le personnel et des bénévoles dAlzheimer Côte-Nord, dont la présidente d'honneur Anne Ross, préparent la Marche de la mémoire 2010. Le départ s'effectue vers 10h15 au parc des Jardins de l'anse à Sept-Îles.

Le personnel et des bénévoles dAlzheimer Côte-Nord, dont la présidente d'honneur Anne Ross, préparent la Marche de la mémoire 2010. Le départ s'effectue vers 10h15 au parc des Jardins de l'anse à Sept-Îles.

Toutes vos nouvelles locales

La deuxième Marche de la mémoire RONA se déroulera le 30 mai au parc des Jardins de l'Anse à Sept-Îles. Tous les fonds ramassés resteront en région pour soutenir les familles concernées.

Infirmière impliquée au sein de sa communauté, Anne Ross, agit comme présidente d'honneur. «Qui n'a pas été touché de près ou de loin par cette grande noirceur de la pensée. Ma famille, ma belle-famille, mes amis ont tous un proche dont la mémoire n'est plus. Il est difficile de voir s'éteindre un être aimé. Aussi, est-il réconfortant de voir des parents, des amis et des bénévoles s'impliqués», témoigne-t-elle.

Sous-financement

La Marche de la mémoire devient la principale activité de financement de la Société Alzheimer Côte-Nord. L'objectif de la marche de Sept-Îles est fixé à 20 000$. Une marche se déroulera en même temps à Havre-Saint-Pierre. L'an dernier, les deux marches ont rejoint 170 personnes et rapporté 16 000$. En 2010, les organisateurs espèrent au moins 200 marcheurs à Sept-Îles et 150 au Havre.

L'organisme régional a fermé son point de services de Baie-Comeau en raison du manque de fonds. Le gouvernement du Québec verse à peine 70 000$ annuellement à Alzheimer Côte-Nord qui embauche quatre personnes à Sept-Îles et garde un bureau ouvert un jour par semaine en Minganie. L'Agence régionale de la santé reconnaît pourtant dans son cadre de financement des organismes communautaires que la Société devrait recevoir 220 000$ par année.

En forte hausse

Alzheimer Côte-Nord offre des services directs aux familles par des rencontres individuelles et de groupes. Elle développe un service de répit à Sept-Îles. «Je préférerais que les gens n'aient pas besoin de nous. Notre société vieillissante est confrontée à ce problème de santé qui va s'amplifier. En 2008, 308 nouveaux cas de maladie d'Alzheimer ont été diagnostiqués sur la Côte-Nord. Environ 1500 personnes de la région sont atteintes. Ce nombre va doubler d'ici quelques années», décrit la directrice général, Maude Dupuis.

Les formulaires pour s'inscrire à la Marche de la mémoire se retrouvent à Alzheimer Côte-Nord (418 968-4673) ou à la Polyclinique de l'Anse. Les marcheurs sont invités à recueillir quelques commandites sous forme de dons à la Société Alzheimer.

«La souffrance ne doit pas se vivre seule, mais au grand jour. Il y a encore beaucoup de travail à faire pour protéger nos proches et assurer une aide à ceux qui les soutiennent. J'ai reçu une lettre d'une amie qui m'écrit pour m'avouer sa maladie. Elle précise qu'elle a de la difficulté à cacher son déclin mental. Elle perd son permis de conduire. Elle conclut, hélas, que sa mémoire est biodégradable», révèle la présidente d'honneur de la Marche de la mémoire, Anne Ross.