Actualités

Daniel Goyer est élu député de Deux-Montagnes 0

Par Christian Côté

Toutes vos nouvelles locales

Daniel Goyer, le candidat du Parti Québécois dans le comté de Deux-Montagnes, a été proclamé élu vers 22 h 35 lors des élections générales du 4 septembre.  

Le nouveau député a battu son plus proche rival, le député sortant de la Coalition Avenir Québec Benoit Charette, avec 1329 voix de majorité, soit l’appui de 14376 électeurs contre 13047.

Parmi les autres candidats en lice, la candidate du Parti libéral, Stéphanie Ménard, a récolté 6655 voix, suivi de loin derrière par le candidat de Québec solidaire, Normand Godon, avec 1521 voix. Le Parti vert du Québec a récolté 710 voix et l’Option nationale 700.

Déjà vers 21 h, l’écart a commencé à se creuser séparant les deux candidats en tête par 30 voix, passant à 300 trente minutes plus tard. À 9 h 45, Benoit Charrette  a compris que la longueur d’avance qu’avait pris Daniel Goyer était hors de portée.

Réaction

Daniel Goyer avait peine à croire qu’il soit le nouveau député du comté de Deux-Montagnes. C’est devant une centaine de partisans en liesse qu’il s’est adressé à eux. « Je suis vraiment content du résultat de ce soir. J’ai de la misère encore à le croire. J’ai vécu des moments magiques avec vous tous pendant cette campagne », a-t-il déclaré à ses supporteurs.

Le nouveau député a tenu à saluer Benoit Charette qu’il a connu au moment où ce dernier faisait partie des troupes péquistes. « Ce soir, je pense à toi Benoit. Je sais ce que représente une défaite », a lancé Daniel Goyer qui faisait allusion à sa propre défaite sous les mêmes couleurs lors du dernier scrutin provincial.

Dans les prochains jours, Daniel Goyer compte organiser son bureau de l’Assemblée nationale et mettre en place celui du comté qui sera situé probablement dans le quartier du Vieux Saint-Eustache, un lieu qu’il affectionne particulièrement.

Principaux dossiers

La rénovation du centre hospitalier Saint-Eustache représente le dossier en tête de liste des priorités pour Daniel Goyer. Le nouveau député de Deux-Montagnes compte aussi revoir la configuration de l’intersection de la 25e avenue et de l’autoroute 640, l’accès à la rivière des Mille-Îles pour les citoyens de la Rive-Nord, la création d’emplois par la souveraineté alimentaire et la mise en place d’une nouvelle politique agricole promise par les libéraux depuis plusieurs années d’après le nouveau député de Deux-Montagnes.

Commentaires des lecteurs »

En ajoutant un commentaire sur le site, vous acceptez nos termes et conditions et nos nétiquettes.