Actualités

Le Festival du Ranch El-Ben renaît à 33 ans 0

Par Natalie De Blois

Le maire Pierre Flamand (à droite), en compagnie du comité du Festival country du Ranch El-Ben : Michelle Côté, coodonnatrice; Benoit Plouffe; Luc Bernard; Normand Cyr. A l arrière : Jean-Guy Sabourin et Guylain Ouellette.

Le maire Pierre Flamand (à droite), en compagnie du comité du Festival country du Ranch El-Ben : Michelle Côté, coodonnatrice; Benoit Plouffe; Luc Bernard; Normand Cyr. A l arrière : Jean-Guy Sabourin et Guylain Ouellette.

Toutes vos nouvelles locales

Pour sa 33e année d'existence, le Festival du Ranch El-Ben s'offre une renaissance. Aspirant à devenir le «St-Tite» des Hautes-Laurentides, l'événement se relocalise sur un plus vaste site et se nommera désormais «Festival country du Ranch El-Ben». Le Festival se tiendra du 28 au 31 juillet 2011.

C'est dans le but de donner une nouvelle envergure au Festival et de pouvoir accueillir davantage de visiteurs que Benoit Plouffe et Michelle Côté ont fait l'acquisition d'une terre de 120 acres, non loin du noyau villageois de Lac-des-Écorces, au 783 route 311 nord. «L'ancien site était boueux et, il y a deux ans, nous avions dû remorquer 500 voitures qui s'étaient enlisées dans le stationnement. Ce n'est pas très agréable pour les visiteurs», note Benoit Plouffe.

16 000 véhicules

Le nouveau site pourra recevoir 16 000 véhicules. C'est dire l'envergure que l'on souhaite donner à cette fête! Pour mener à bien cette mission visant à développer le Festival, M. Plouffe et sa compagne se sont entourés d'une dynamique équipe. Ainsi, le Festival country du Ranch El-Ben poursuivra désormais sa destinée sous le vocable d'organisme à but non-lucratif.

Présidé par Luc Bernard, juge chevronné de compétitions équestres, le comité organisateur du Festival country Ranch El-Ben rallie des gens de diverses compétences. En plus de M. Benoit Plouffe, fondateur du Festival, le comité compte sur Guylain Ouellette, un passionné de compétitions équestres; ainsi que l'homme d'affaires Jean-Guy Sabourin, le publiciste Normand Cyr et Jérôme Plouffe. Michelle Côté agira comme coordonnatrice (employée) du Festival pour sa préparation, son déroulement et sa conclusion.

Un beau programme!

Pour l'an 1 de cette nouvelle mouture du Festival, le comité organisateur a concocté un programme susceptible de plaire à tous. Comme par le passé, c'est par un grandiose feu d'artifice que le coup d'envoi des festivités sera donné. Des compétitions équestres animeront la fin de semaine. «On s'attend à recevoir entre 180 et 200 compétiteurs», note Luc Bernard. «Mais ce qu'on vise à court terme, c'est de ramener au programme un véritable rodéo», ajoute-t-il. Le comité organisateur ne dispose que de quelques semaines pour mettre la 33e édition du Festival en place. Cette année, c'est sous le chapiteau que se déroulera la fête. Le volet spectacle s'ouvrira le jeudi soir avec la famille Donaldson suivi le lendemain, d'un hommage à Pink Floyd. Martin Fontaine (alias Elvis Story) sera la tête d'affiche du samedi soir.

«Nous invitons les gens à venir nous voir en grand nombre. Nous pouvons accueillir les caravanes et tentes-caravanes sur le site qui, pour cette année, sera de type camping sauvage», précise Benoit Plouffe. Le comité organisateur souhaite accueillir 125 000 visiteurs pour cette 33e édition. L'an dernier, quelque 25 000 personnes avaient franchi les guérites du Festival.

A noter que cette nouvelle version du Festival El-Ben a bénéficié de l'aide financière du CLD d'Antoine-Labelle à la hauteur de 65 000$ ainsi que du support et de l'aide technique de la municipalité de Lac-des-Écorces.