Sports Autres sports

Vidéo : La rivière du Nord redevient un lieu de pêche 0

Par Jean-Patrice Desjardins

Toutes vos nouvelles locales

Il est difficile d'évaluer le nombre de prises lors des trois journées de la fête de la Pêche, à la rivière du Nord et dans les lacs des Laurentides. Mais les organisateurs de cette fête familiale visent d'abord la transmission de cet art, en espérant qu'il devienne une passion chez les jeunes.

La fête de la Pêche se déroulait partout au Québec, les 10, 11 et 12 juin. Au parc régional de la Rivière-du-Nord, on recevait les familles, samedi et dimanche. Samedi, environ 75 jeunes ont d'abord reçu une courte formation sur les aspects légaux et sécuritaires de la pêche. Les agents de conservation de la faune ont rappelé les règles de base, tel le quota de pêche.

Les jeunes se déplaçaient ensuite pour une courte leçon de nœuds. Étienne Bolduc, du parc régional, a enseigné le nœud de base permettant d'attacher l'hameçon, soit le palomar. Les jeunes recevaient ensuite leur permis de pêche, ainsi qu'une canne à pêche et les accessoires de base permettant de débuter la pêche sur la rivière. La veille, soit vendredi, des groupes de jeunes provenant des écoles primaires ont reçu essentiellement la même initiation à la pêche.

«Pour le week-end, on reçoit 75 jeunes le samedi, d'autres le dimanche. On leur offre deux ateliers, dont un sous forme de pièce de théâtre sous la tente. On leur remet une canne et un permis et ils sont invités à pêcher dans la rivière avec leurs parents. L'accès est facile, car le courant est faible dans une des sections du parc », explique Myriam Saint-Pierre du parc régional.

Au parc régional, on ensemence périodiquement la rivière. Environ 6000 truites arc-en-ciel seront mises à l'eau durant la saison. Même un peu de truites brunes.

Au centre-ville

L'endroit pour prendre du poisson était le centre-ville de Saint-Jérôme. Les activités principales se déroulaient au parc Sigefroy, mais les pêcheurs ont foulé les berges un peu partout dans la ville pour tendre leur ligne.

Au parc Sigefroy, l'Association des pêcheurs sportifs du Québec a distribué de l'information concernant la pêche, les poissons, les techniques de pêche, l'équipement et le montage de la mouche.

Les jeunes et le public en général pouvaient également profiter des conseils d'habitués pour apprendre le lancer à la mouche. Au repas du midi, ils avaient accès à des hotdogs et du jus.

Ensemencement

Cette même organisation a procédé à l'ensemencement de la rivière du Nord au parc Sigefroy, mais également à d'autres endroits sur la rivière. Une dizaine de bénévoles ont vidé deux camions remplis de truites mouchetées ; des milliers de poissons pour une valeur de 15 000 $: «Nous avons choisi la truite mouchetée, car c'est une espèce déjà présente dans la rivière, et qui va se reproduire», explique Ronald Raymond. On ensemence la rivière depuis 1993.

À Saint-Jérôme, les jeunes pêcheurs savent maintenant où le poisson se trouve.