Divertissement Cinéma

Tournage du film sur le 150e

La Mère Ménard et ses fils renaissent 0

Par Eric Busque

La Mère Ménard (Suzanne Champagne) lors du tournage effectué sur le site du camp Hiawatha le week-end dernier.

Photo Alexandre P. Léveillé

La Mère Ménard (Suzanne Champagne) lors du tournage effectué sur le site du camp Hiawatha le week-end dernier.

Toutes vos nouvelles locales

SAINTE-AGATHE-DES-MONTS - 

La fameuse Mère Ménard et ses fils Olivier et Narcisse ont ressuscité lors du tournage du film sur le 150e anniversaire de Sainte-Agathe-des-Monts.

Le réalisateur Guy Fradette et son équipe ont en effet tourné, le week-end dernier, la scène de la naissance du premier bébé à voir le jour sur le territoire agathois en 1851. La Mère Ménard, une femme au solide gabarit, y a joué le rôle de sage-femme pour aider sa bru, Adélaïde, à accoucher d’une petite fille.

Pendant ce temps, le père Olivier et son frère Narcisse bûchaient pas trop loin afin de couper le bois pour chauffer le poêle. À chaque gémissement de son épouse, il frappait l’arbre avec plus de vigueur… Les frères avaient d’ailleurs défriché et bâti une cabane pour faciliter l’accouchement.

C’est sur le site du camp Hiawatha de Sainte-Agathe-Nord que le tournage historique s’est déroulé. «On avait recréé une véritable ambiance du camp de bûcheron de l’époque», souligne fièrement M. Fradette.

Le rôle d’Olivier Ménard était campé par le comédien agathois Marc-François Blondin et celui de la Mère Ménard par la comédienne Suzanne Champagne.

JA et JB

La récente fin de semaine a aussi servi au tournage de quelques scènes intéressantes dans l’Auberge du Coin gratuitement prêtée par le propriétaire Ghyslain Valade.

Cet établissement typique des tavernes d’antan a permis de renouer avec le maire J. Baron Lafrenière et le promoteur J. Adélard Ratelle. «On a notamment recréé une scène où M. Ratelle demande au maire un peu de budget pour aller faire la promotion du Carnaval à New York», explique Guy Fradette.

Parmi la vingtaine de figurants présents, il y avait Louis-Baron Lafrenière, le fils de l’ex-premier magistrat. «Je tiens à lui dire merci de même qu’à tous les figurants qui ont fait preuve d’une patience d’or en restant sur place de 7 heures le matin à 17 h 30 le soir», signale le réalisateur.

Les rôles principaux étaient joués par Louis Champagne (M. Ratelle) et par Gaéan Nadeau (M. Lafrenière).

 

 

Commentaires des lecteurs »

En ajoutant un commentaire sur le site, vous acceptez nos termes et conditions et nos nétiquettes.