L’astronaute Chris Hadfield enchante les élèves de l’école Des Cardinaux 0

Par Claude-André Mayrand

LAVAL - 

Les jeunes de l’école Des Cardinaux ont eu la chance de s’entretenir par radioamateur avec l’astronaute canadien et commandant de la Station spatiale internationale (SSI), Chris Hadfield, mardi matin.

L’activité est une initiative de Cédrick Côté, un élève de 5e année qui se passionne pour l’espace et qui avait demandé à la direction de l’école de s’inscrire au programme Amateur Radio on the International Space Station (ARISS), qui permet à des écoles d’entrer en contact avec la SSI.

Deux mois après avoir déposé la demande, l’école a reçu une réponse positive et le programme éducatif a été modifié afin de faire des recherches et permettre à chacune des classes de l’école primaire de préparer une question à poser au commandant Hadfield.

«C’était important d’aller de l’avant avec ce projet car il partait de la curiosité et la motivation d’un enfant, explique la directrice de l’école, Nathalie Frappier. Les apprentissages sont plus signifiants quand ça part des jeunes et que nous arrivons, comme adultes, à les encadrer, poursuit-elle. Nous voulions leur montrer qu’ils peuvent avoir de bonnes idées et que nous sommes capables de les soutenir.»

Des questions originales

En tout, 16 questions ont pu être posées à Chris Hadfield pendant l’entretien par radioamateur qui a duré une dizaine de minutes. Les jeunes s’intéressaient aux communications avec la Terre et à ce qu’on voit de celle-ci à partir de la SSI de même qu’à la vie et à l’adaptation du corps humain dans l’espace. Dans ses réponses, Chris Hadfield, qui s’exprimait aux jeunes en français, a été à la fois généreux et concis, de façon à pouvoir répondre à un maximum de questions.

«Dès le début, les jeunes ont été motivés et intéressés. Ils ont fait des recherches en classe et à la maison pour poser des questions pertinentes sortant de l’ordinaire, explique Nathalie Frappier, qui dresse un bilan positif de l’activité. C’est un beau moment historique pour l’école Des Cardinaux», conclut-elle.

Pour se qui est du jeune Cédrick Côté, il était excité d’avoir pu vivre ce moment, qu’il préparait depuis quelques mois. «J’ai vraiment aimé pouvoir parler au commandant Hadfield et tout ce que j’ai appris me confirme que je veux vraiment être astronaute plus tard.»

Un appel de courte durée

Dans le gymnase de l’école Des Cardinaux, une carte indiquant la position de la SSI en temps réel permettait de déterminer le moment où débuterait l’appel, prévu dans les environs de 9h00. Voyageant à plus de 27 000 km/h, la SSI devait se trouver au-dessus du Maryland, où se trouve la station relais d’ARISS, pour que le contact radioamateur fonctionne. Celui-ci a pris abruptement fin lorsque la SSI s’est retrouvée trop éloignée de la station relais.

Chris Hadfield en est à sa troisième mission dans l’espace, mais sa première comme commandant de la SSI. C’est la première fois qu’une école canadienne s’entretient avec la SSI pendant qu’un commandant canadien dirige à bord.

 

Commentaires des lecteurs »

En ajoutant un commentaire sur le site, vous acceptez nos termes et conditions et nos nétiquettes.