Actualités Faits divers et judiciaire

Six candidats en lice aux élections fédérales 0

Jean-Pierre Bonenfant, candidat du Parti vert dans Richelieu.

Jean-Pierre Bonenfant, candidat du Parti vert dans Richelieu.

Toutes vos nouvelles locales

(HG) - À la clôture des mises en candidatures, lundi après-midi à 14h, six personnes s'étaient inscrites comme candidates dans le comté de Richelieu.

C'est ce qu'a fait savoir le président des élections, Michel Longval, à la représentante de La Voix.

On connaît déjà les candidatures du député sortant Louis Plamondon, du Bloc québécois, de la candidate libérale Ghislaine Provencher et du candidat du Parti conservateur Daniel A. Proulx.

S'y ajoutent les candidatures de Daniel Blackburn, pour le Parti Marijuana, de Charles Bussières, pour le Nouveau parti démocratique (NPD), et de Jean-Pierre Bonenfant, pour le Parti vert. Ces trois candidats sont tous domiciliés à Montréal et, semble-t-il, ne se sont inscrits que pour que leur parti respectif ait un nombre minimum de candidats dans les comtés du Canada.

Il en est ainsi, par exemple, de Jean-Pierre Bonenfant, du Parti vert, qui, rejoint au téléphone, l'a avoué sans ambages : J'ai été parachuté. Il semblerait que le parti ait cherché un candidat potentiel dans le comté, mais qu'il n'en ait pas trouvé. Comme il souhaitait avoir des candidats dans tous les comtés du Canada, le Parti vert a pressenti M. Bonenfant, qui a déjà été candidat pour le Parti vert du Québec en 1989 dans le comté Hochelaga-Maisonneuve (Montréal). Il était alors arrivé troisième derrière le Parti québécois et le Parti libéral, avec plus de 800 votes en sa faveur.

Du comté de Richelieu, M. Bonenfant connaît peu de chose, admet-il. Notamment, il ignorait que le secteur Bas-Richelieu s'était doté comme créneau de développement économique le développement durable et l'environnement.

Mais même s'il ne gagnera pas ses élections, admet-il, M. Bonenfant estime qu'il s'agit d'une bonne plate-forme pour sensibiliser la population sur les questions environnementales. Ceci dit, a-t-il ajouté, le Parti vert ne se préoccupe pas seulement d'environnement. Il a aussi une plate-forme et des idées sur les grands thèmes qui préoccupent la population. Notamment en santé, le Parti vert préconise une plus grande accentuation sur la prévention. Une meilleure alimentation, par exemple, réduit l'incidence de la maladie, a-t-il soutenu. Le recours aux médecines alternatives permettrait également, a-t-il poursuivi, de désengorger le système de santé. Le Parti vert compte aussi s'intéresser particulièrement aux soins offerts aux aînés, où, à l'heure actuelle, l'organisation politique dit constater un énorme laisser-aller. Le Parti vert compte tout de même faire élire quelques candidats à travers le Canada, grâce à un programme différent des autres formations politiques.

À titre personnel, M. Bonenfant est un adepte du vélo qu'il utilise comme loisir et comme moyen de transport. Il se dit adepte de la simplicité volontaire.

Pour plus d'information sur le Parti vert, on peut consulter le site Internet : www.partivert.ca.