Actualités Argent

Église démolie pour faire place à des condos 0

Par Daniel Grenier

Toutes vos nouvelles locales

Les travaux de démolition de l'ancienne église Saint-Eugène de Salaberry-de-Valleyfield ont finalement débuté mardi et ils sont exécutés par la firme Construction Roy.

Tout au long de la journée, plusieurs résidants du quartier Saint-Eugène ont assisté au démantèlement de leur église érigée en 1956. La plupart d'entre eux étaient nostalgiques à l'idée de voir le bâtiment disparaître du paysage.

Des unités de condominiums seront aménagées à cet emplacement en 2012 ont révélé les promoteurs du projet, Julie Paquette, de Construction Émery Paquette et Martin Parent, de Revêtements Parent & Fils.

Du même coup, ils ont fait savoir que le projet de construction d'un complexe intégré pour personnes âgées ne faisait plus partie de leur plan, eux qui ont acquis l'édifice en 2007.

Julie Paquette a indiqué que la Ville et la sécurité publique avaient fait pression auprès des entrepreneurs pour qu'ils procèdent à la démolition de l'église.

En outre, plusieurs méfaits ont été perpétrés depuis sa fermeture. Des vitraux ont été brisés, des tuyaux d'acier et de cuivre ont été volés, le système d'alarme ainsi que le panneau électrique ont été arrachés et un début d'incendie a même été circonscrit. L'endroit était également devenu un lieu de refuge pour de jeunes squatteurs.

Une clôture a récemment été installée à l'entour du bâtiment pour éviter que des individus puissent s'approcher du chantier de démolition.

«C'est avec beaucoup de regret que nous avons pris cette décision de démolir l'église qui a fait partie de ma jeunesse et qui représente beaucoup pour le quartier et la communauté de Salaberry-de-Valleyfield», a pour sa part expliqué Martin Parent.

Il a poursuivi en mentionnant que le projet initial était de conserver l'église et d'en faire une chapelle à vocation communautaire. Toutefois, les dommages observés depuis quatre ans ont causé des torts irréparables à l'ensemble du bâtiment.

Il va sans dire que les autorités du diocèse de Valleyfield et de l'organisme Pacte de rue ont été avisées de cette prise de position.

D'autre part, Julie Paquette a révélé que l'investissement pour établir une autre résidence de personnes âgées à Valleyfield n'était pas évident dans le contexte économique actuel. Il semble que les négociations avec les institutions financières étaient passablement difficiles. De plus, les démarches pour l'obtention des permis en provenance de l'Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie étaient également ardues.

Plus de 100 condos

D'autre part, le projet de condominiums qui prendra place sur le site localisé entre la rue Dufferin et le boulevard du Havre n'est pas encore totalement défini. Actuellement, les promoteurs travaillent à l'élaboration d'un concept comportant une centaine d'unités de logements sur une hauteur maximale de cinq étages.

«Nous sommes à l'étape préliminaire du projet mais la version finale devrait se concrétiser dans les prochaines semaines. Notre objectif est de débuter la vente des condos au retour des fêtes, alors nous travaillons fort pour faire avancer les choses», affirme Julie Paquette.

Tout indique cependant que la construction pourrait débuter le printemps prochain. Le projet s'échelonnerait sur une période de cinq ans. Une firme d'architectes de Valleyfield prépare actuellement les plans et devis du concept qui serait évalué à plusieurs millions de dollars.

De son côté, Martin Parent a précisé que les condos construits seront accessibles pour une clientèle diversifiée. Il y aura des logements de grandeur 3 1/2, 4 1/2 et des penthouses.

«Nous voulons créer un petit quartier urbain. Les logements seront sécuritaires, il y aura un garage souterrain et une piscine extérieure», a fait remarquer Martin Parent dont le grand-père Eugène appartenait autrefois les terrains où était localisée l'église ainsi que des terres dans le secteur anciennement appelé le «Village Billette».