Actualités Faits divers et judiciaire

Un détenu déclenche l’alarme d’incendie 0

Par David Penven

Les pompiers se sont rendus aux bureaux de la Régie de police Roussillon à la suite d’un méfait causé par un détenu.

(Photo - Erick Rivest/Agence QMI)

Les pompiers se sont rendus aux bureaux de la Régie de police Roussillon à la suite d’un méfait causé par un détenu.

Toutes vos nouvelles locales

DELSON - 

Un prévenu détenu à la Régie de police Roussillon a brisé le gicleur automatique de sa cellule obligeant les pompiers du Service d’incendie Candiac/Delson à intervenir le 2 septembre vers 23 h.

«Il y a eu un dégât d’eau, mais il s’est limité aux cellules, en raison du système d’alimentation qui est indépendant du reste du bâtiment. Ce détenu était la seule personne qui se trouvait au poste. Il sera accusé de méfait», a expliqué l’agent aux relations communautaires et médiatiques à la régie, François Michaud.

Il ajoute que ce n’est pas la première fois qu’une telle situation se produit.

«On ne peut pas faire autrement, il y a des gicleurs dans les neuf cellules du poste. Le suspect, une fois en cellule, n’est plus menotté sauf s’il représente un risque pour sa propre sécurité», ajoute ce dernier.

La présence des caméras de surveillance, dans ce genre de cas, n’a aucun effet dissuasif.

On ignore le montant des dommages et les intentions qui ont motivé le prévenu, un homme de 52 ans demeurant à Saint-Constant, à poser ce geste. Celui-ci avait été arrêté pour avoir proféré des menaces.

 

Commentaires des lecteurs »

En ajoutant un commentaire sur le site, vous acceptez nos termes et conditions et nos nétiquettes.