Actualités

Mont-Saint-Hilaire

Grands honneurs pour l’église 0

Par François Guèvremont

Toutes vos nouvelles locales

L’église de Mont-Saint-Hilaire recevra au mois de février un honneur que peu d’autres se partagent: le dynamisme spirituel de sa communauté sera honoré par l’évèque lors d’une cérémonie de dédicace.

La dédicace, autrefois connue sous le nom de consécration, sera célébrée le 23 février prochain, à 19 h.

Dans les murs de l’église, l’évèque François Lapierre dirigera la cérémonie. La dédicace d’une église et de sa communauté est assez rare; il s’agira d’ailleurs de la première fois que l’évêque en dirige une depuis son entrée en poste en 1998.

«C’est surtout le dynamisme de notre communauté qu’on veut célébrer, exprime le curé de la paroisse Saint-Hilaire, Pierre Cordeau. On entend tellement parler de fermeture d’églises et de difficultés financières des paroisses, que c’est plaisant de voir ça à Mont-Saint-Hilaire. Ça ne veut pas seulement dire que la vie de foi continue dans notre ville, mais qu’elle rayonne.»

La cérémonie se tient cette année pour trois raisons. Premièrement, le fait que le pape Benoît XVI a proclamé 2013 Année de la foi a pesé dans la balance. Ensuite, l’église de Mont-Saint-Hilaire a maintenant 175 ans; elle a été inaugurée en novembre 1837, en pleine période trouble de l’histoire québécoise. L’anniversaire était passé inaperçu en novembre dernier et le curé a trouvé qu’il serait intéressant de le souligner.

Le 100e anniversaire du vieux village de Mont-Saint-Hilaire a aussi été un élément décisionnel.

Communauté dynamique

Le député Pierre Duchesne, le maire de Mont-Saint-Hilaire, Michel Gilbert, les curés des paroisses voisines, de même que des représentants des congrégations religieuses historiquement importantes à Mont-Saint-Hilaire seront présents. Une cérémonie aura ensuite lieu chaque année à pareille date.

Le curé hilairemontais se réjouit que la cérémonie ne célèbre pas la bâtisse en tant que telle, mais bien les gens qui l’habitent.

«La cérémonie se veut un reflet de la vie du peuple de Dieu dans un endroit. C’est intéressant de montrer que la vie de foi se perpétue et se manifeste dans notre église.»

Bien que la dédicace ne protège pas assurément l’église d’une fermeture, elle confirme pour le moment la vitalité de l’institution à Mont-Saint-Hilaire, à une époque où des bâtiments religieux sont fermés et transformés en condos.

«La dédicace lui donne un caractère plus sacré, explique M. Cordeau. Elle confirme le statut de longévité de notre communauté. Cette fois-ci, ce n’est pas l’œuvre d’Ozias Leduc qu’on reconnaît, mais on consacre la vie du peuple de Dieu à Mont-Saint-Hilaire.»

La cérémonie est ouverte à tous. Fait rare, la petite fête qui suivra la cérémonie se tiendra dans les murs de l’église. Un vin d’honneur y sera servi.


Commentaires des lecteurs »

En ajoutant un commentaire sur le site, vous acceptez nos termes et conditions et nos nétiquettes.