Actualités Faits divers et judiciaire

Drame familial : Derniers adieux émouvants 0

Valérie Fortin

Toutes vos nouvelles locales

Des adieux douloureux ont eu lieu ce samedi à la cathédrale de Chicoutimi alors que les victimes du pacte de suicide ont été conduites à leur dernier repos. Près de 800 personnes ont assisté aux funérailles de Marc Laliberté, 46 ans, et de ses trois enfants, Louis-Philippe, 4 ans, Marc-Ange, 7 ans et Joëlle, 12 ans.

Sur le coup de 15 heures, les petits cercueils des trois enfants sont entrés l'un après l'autre dans l'église suivis des cendres de leur père. Tout au long de la cérémonie présidée par l'abbé Gaétan Thibeault, douleur et incompréhension étaient visibles sur le visage des proches des victimes.

La gorge serrée, un enseignant de Marc-Ange a livré un message d'amour qui a ému l'assistance. «À toi, mon petit Marc-Ange, une belle caresse. Tu vivras dans le doux regard de mes yeux, tu seras l'étincelle qui brillera dans mon cœur à tout jamais. Je t'aime mon grand».

Il s'est par la suite adressé aux trois enfants : «Chers petits anges, notre cœur et notre amour se tournent vers vous. Il est temps de vous dire au revoir. Lentement et en douceur, vous viendrez vous installer dans notre cœur. Merci pour ce court passage sur terre».

L'abbé Thibeault a, quant à lui, signalé l'importance d'éviter de porter tout jugement. Il a plutôt voulu lancer un message d'espoir et de solidarité. «Nous ne pouvons prendre la place de Dieu. Il ne nous appartient pas de porter un jugement, il nous appartient d'écouter.»

SOLIDARITÉ

Plusieurs personnes du public sont venues assister à la cérémonie en preuve de compassion. Sur le perron de l'église, une dame affirme ne pas connaître la famille et être venue en signe de soutien. «Qu'on le veuille ou non, on est tous bouleversés par cet événement. Je comprend la douleur de la famille et je trouvais important de le démontrer.»

L'abbé Gaétan Thibeault s'est dit touché par ces gestes de solidarité. «Les êtres humains, ça se sert les coudes dans des moments difficiles comme ceux-là». Il a souligné également l'atmosphère de calme et de partage qui régnait dans l'église.

Lors de la cérémonie, une prière a été accordée à Cathie Gauthier, la mère des enfants. Cette dernière n'était pas présente aux funérailles. Elle se trouve toujours à l'hôpital et demeure sous la surveillance des agents du service correctionnel.

Drame familial à Saguenay:

Derniers adieux émouvants

«Je n'ai jamais vu un drame familial de cette ampleur»

Sous le choc, les policiers aussi ont besoin d'aide psychologique

La région connaît son pire drame familial de l'histoire